Le budget

Malgré l’impact de la crise sanitaire, le budget 2020 reste conforme aux priorités affichées lors du Débat d’orientations budgétaires (DOB) : maintenir la bonne trajectoire des finances départementales tout en menant une forte politique d’investissements.

De bons indicateurs…

Les résultats 2019 confirment la bonne situation financière du Département, dont les efforts portent leurs fruits. L’évolution des dépenses de fonctionnement est encore, dans la deuxième année d’application du pacte dit « de Cahors », bien-deçà du plafond imposé par l’État.
Cette maîtrise des dépenses de fonctionnement, sans augmentation de la fiscalité, permet de poursuivre la politique de désendettement de la collectivité en limitant le recours à l’emprunt.
L’épargne brute 2019 est ainsi passée de 44,3 M€ à 49,8 M€, soit une amélioration de plus de 5,5 M€ qui constitue le meilleur niveau atteint ces dix dernières années.
Et, pour la deuxième année consécutive, la capacité de désendettement de la collectivité s’améliore en se situant à 5 ans (contre 6 ans en 2018), bien en-dessous du seuil critique des 10 ans fixé par l’Etat.

…qui permettent de préparer l’avenir

A travers ce budget, d’un montant total de 441,3 millions d’euros, le Département entend se mobiliser notamment autour de 3 axes prioritaires pour construire le Lot-et-Garonne de demain :

  • Les solidarités humaines et territoriales : avec le déploiement de la stratégie d’inclusion numérique, l’insertion sociale et professionnelle, la protection de l’enfance, le schéma de l’autonomie, mais aussi le nouveau régime d’aide en faveur des projets innovants portés par le bloc communal et la poursuite de l’aménagement numérique du territoire pour atteindre la couverture intégrale du Lot-et-Garonne d’ici juin 2024.
  • La transition écologique et énergétique, avec l’élaboration d’une feuille de route à partir des recommandations de la Mission d’information et d’évaluation qui poursuivra ses travaux jusqu’à l’automne prochain et a déjà recensé de nombreuses initiatives locales qui ont fait leurs preuves.
  • L’initiative citoyenne, avec la poursuite de la démarche de démocratie participative engagée depuis un an déjà, et en ce moment-même la phase de vote du Budget participatif citoyen.

72 millions

d’investissements directs pour les secteurs prioritaires des routes, de l’éducation et du numérique.

LE DÉPARTEMENT MOTEUR DE LA REPRISE

Après avoir répondu présent face à l’urgence de la crise sanitaire, le Département a voté, lors de la Décision modificative n°1 du 24 juillet 2020, un plan de relance à forte dimension durable et inclusive pour encourager la reprise économique.

Ces mesures, d’un montant global de 1,4 million d’euros, permettent de soutenir des secteurs particulièrement touchés par la crise et relevant des compétences du Département :

  • 350 000 € pour soutenir et relancer le tourisme.
  • Un appel à projets de 100 000 € pour soutenir l’économie sociale et solidaire (ESS).
  • Une enveloppe de 400 000 €mobilisée pour stimuler la relance verte et accompagner des projets communaux.
  • Un fonds d’urgence de 300 000 € pour les associations.

Vidéos :

Session Bugdet primitif 2020

Session Décicision modificative n°1 2020