Le budget

Conseil départemental

Le budget 2021 est sans doute l’un des plus singuliers que la collectivité départementale aura connu, après un an d’une crise sanitaire qui s’éternise et à la veille d’un rendez-vous démocratique annonçant un nouveau mandat de six ans. Pour surmonter les effets de la crise et préparer l’avenir du Lot-et-Garonne, ce budget se veut volontariste, ambitieux et pragmatique.

Un budget à la hauteur des enjeux

Ce budget 2021 est la traduction chiffrée des 5 grands axes définis à l’occasion du débat d’orientations budgétaires qui s’est tenu le 26 février dernier :

  • Accélérer les transitions écologiques et énergétiques
  • Continuer d’aménager et de développer les territoires
  • Garantir la cohésion sociale et protéger les Lot-et-Garonnais
  • Maintenir des services publics de qualité et de proximité
  • Favoriser une ruralité vivante et moderne

Avec un budget total équilibré à hauteur de 444,2 millions d’euros (353,6 M€ en fonctionnement et 90,6 M€ en investissement), le Conseil départemental se donne les moyens de ses ambitions. Malgré la fin de son autonomie fiscale en raison du remplacement de la Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties (62 % des recettes fonctionnement désormais exposées à la conjoncture économique) et les importantes conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire (coût « net » de la crise de 6,7 M€ pour la seule année 2020), la collectivité affiche de bons indicateurs, résultats d’une stratégie financière engagée ces dernières années et qui lui permettent d’envisager l’avenir sereinement, avec :

  • Une capacité de désendettement passée sous la barre des 5 ans en 2020 et qui restera loin du seuil d’alerte en 2021 (prévisionnel 2021 à 7,4 ans) ;
  • Une épargne brute prévisionnelle à un niveau quasi-équivalent à celui du BP 2020, à 32,5 M€ ;
  • Un investissement à son plus niveau historique, soit 76 M€, confortant la place de la collectivité en tant que 1er investisseur public du département.

Revoir la session du Bugdet primitif 2021