Rentrée scolaire 2022 : les moyens de nos ambitions

Collèges

Plus que jamais, dans un contexte de rentrée marqué par la mise en évidence de la fragilité de notre environnement, par l’inflation et son impact sur le pouvoir d’achat des familles, ainsi que par la résurgence d’un certain nombre de fractures au sein de notre société, le Département répond présent.

Principalement axée sur les collèges publics qui relèvent de sa compétence, la politique éducative du Conseil départemental de Lot-et-Garonne se veut transversale.

Publié il y a 2 semaines

Son action repose essentiellement sur 2 piliers :

  • L’environnement de travail, via les bâtiments et équipements ;
  • L’apprentissage du vivre-ensemble, pour former les citoyens de demain.

Créer un environnement de travail propice à la réussite des collégiens

Plus de 28 M€ déjà engagés pour le Plan Collèges en seulement 2 ans.

Le plan collège adopté par décision de l’Assemblée départementale en juin 2019 est un programme pluriannuel d’investissement, composé d’une enveloppe budgétaire de 77 M€ sur 6 ans (2020-2025), ayant pour objectif d’améliorer les conditions d’accueil et de travail des élèves, des équipes administratives et enseignantes. Sur ces 77 M€, 68 500 000 € sont dédiés aux investissements immobiliers et 8 100 000 € en aux équipements, mobiliers, matériel pédagogique et de restauration.

Après seulement deux années, le Conseil départemental a déjà engagé 28 000 000 € sur la partie bâtimentaire, soit plus de 40% du Plan.

Le Département de Lot-et-Garonne a décidé d’intégrer des travaux en faveur de l’amélioration thermique des bâtiments dans ses opérations de restructuration et de maintenance des collèges.

Préserver le pouvoir d’achat des familles

Une économie annuelle d’au moins 120 euros par collégien demi-pensionnaire.

Pionnier des circuits courts en restauration collective, le Département décide cette année encore, malgré l’inflation et l’augmentation des coûts des matières premières et de l’énergie, de tenir son engagement de baisser le prix des repas facturés aux familles dans les collèges publics à 2€.
Il y parvient grâce à un travail constant sur la provenance des produits (locaux), leur qualité, la juste rétribution des producteurs et la lutte contre le gaspillage (500 000 euros économisés chaque année). Le programme « Du 47 dans nos assiettes », c’est aujourd’hui plus de 80 % de produits frais et plus de 15 % de bio.

Cette nouvelle baisse du prix du repas, c’est une économie annuelle d’au moins 120 euros par collégien demi-pensionnaire au bénéfice des familles lot-et-garonnaises.

Favoriser l’épanouissement des jeunes lot-et-garonnais et former les citoyens de demain

Numérique, égalité, citoyenneté, laïcité


Usages numériques :

Le plan « e-college » : pour un numérique éducatif et équitable, au service de la réussite scolaire des collégiens.

En 2022, plus d’un million d’euros est consacré au renouvellement du parc informatique des collèges (contre 450 K€ en moyenne). Depuis le début de l’année, 400 postes informatiques ont été déployés. 400 nouveaux le seront dans les semaines à venir.

Le Pass Numérique : le chèque culture numérique pour tous :

Le Pass Numérique est un chèque d’une valeur de 10 € conçu sur le modèle des titres-restaurant donnant la possibilité aux personnes éloignées du numérique d’accéder, dans des lieux préalablement qualifiés, à des services d’accompagnement numérique avec une prise en charge totale.

Pearltrees :

Il y a bientôt deux ans, le Département proposait le déploiement de Pearltrees auprès des collèges du Lot-et-Garonne. Un outil destiné aux enseignants et aux élèves permettant d’organiser les ressources documentaires, de mettre en place des groupes de travail, d’inviter les élèves à produire des contenus numériques de façon autonome dans un environnement sécurisé et commun.

75% des collèges du département ont choisi de déployer Pearltrees Education depuis novembre 2020. Les deux tiers des 21 collèges équipés ont numérisé leurs usages en profondeur, avec une pratique qui couvre tous les domaines de la pédagogie.

Egalité filles-garçons :

Sophie Borderie et Marylène Paillarès, qui ont fait de l’égalité femme-homme une grande cause départementale, souhaitaient installer des distributeurs de protections périodiques gratuites dans 5 collèges du Département, à titre expérimental afin de lutter contre la précarité menstruelle au sein des collèges, une des sources d’absentéisme et de décrochage scolaire. Pour cette première mise en place, 5 collèges pilotes se sont portés volontaires :
-    Ducos-du-Hauron à Agen,
-    Didier Lamoulie à Miramont-de-Guyenne,
-    Paul Froment à Sainte-Livrade-sur-Lot,
-    Armand Fallières à Mézin
-    Anatole France à Villeneuve-sur-Lot.
2 distributeurs de protections périodiques par établissement ont été installés par les agents de maintenance des collèges afin d’être opérationnels dès la rentrée. Ils sont installés dans les sanitaires des filles et dans un lieu jugé le plus opportun par l’établissement.

Laïcité :

Le Lot-et-Garonne a mis en place un prix départemental de la laïcité.

Deux catégories étaient concernées :

  • Grand public, au travers d’une participation citoyenne.
  • Etablissements scolaires, par le biais du dispositif Conseil Départemental des Jeunes (CDJ).
    • Les établissements ayant participé ont créé des vidéo-clips permettant de vulgariser la laïcité et ses piliers/principes.
    • L’ensemble des vidéo-clips ont été mis à disposition des établissements scolaires pour aller plus loin (diffusion pour la rentrée scolaire ou la journée nationale de la laïcité, organisation de ciné débats par exemple).

Citoyenneté :

Compte tenu de l’engouement constaté lors du précédent mandat du Conseil départemental des jeunes (CDJ), le dispositif est reconduit à l’identique :

  • Inscription volontaire des établissements après connaissance du sujet/thème ;
  • Implication des Conseils de vie collégiens (CVC) / désignation des CDJ via les CVC ou élections classiques selon l’appréciation de chaque établissement / préservation du binôme paritaire ;
  • Réalisation du projet en lien avec des partenaires associatifs au sein des établissements.

L’objectif de ce mandat reste la réalisation d’un clip vidéo, sur une thématique au choix parmi les deux thématiques proposées, à savoir :

  • Le développement durable.
  • Le bien-vivre ensemble :
    • La lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité fille-garçon ;
    • La mise en valeur du territoire lot-et-garonnais comme « terre d’accueil », le vivre ensemble avec le respect des cultures différentes.

Convention éducative :

En lien avec l’actualité sportive, le Département a souhaité développer un projet départemental particulier : TERRE DE JEUX 2024 - GÉNÉRATION 2024

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 sont l’occasion de mobiliser le milieu scolaire, le monde sportif et les collectivités autour d’actions communes concertées, favorisant la découverte des valeurs du sport et de l’Olympisme et encourageant à la pratique sportive. Le Département de Lot-et-Garonne a obtenu le label Terre de Jeux 2024. Ce label engage la collectivité, qui partage la conviction que le sport change les vies, à mettre en œuvre des actions favorisant la découverte des valeurs de l’Olympisme et l’encouragement à la pratique sportive.

Le Département propose d’accompagner les collèges qui souhaiteraient bénéficier de cette énergie unique, avec un appel à projet spécifique au sein de la Convention éducative.

L’opération projetée s’adresse aux établissements labellisés ou en cours de labellisation « Génération 2024 ». Elle doit notamment favoriser l’accès des collégiens à une diversité d’activités sportives, prévoir des temps de rencontres avec des athlètes de haut-niveau, concrétiser la participation des élèves à la semaine (SOP) et à la journée (JOP) olympiques et paralympiques.

Ces actions pourront s’appuyer sur les 7 Centres de préparation aux Jeux labellisés du département et sur les partenaires du monde sportif.

Trois collèges ont d’ores et déjà candidaté avec des initiatives ambitieuses qui mettent en avant l’implication des jeunes avec des initiatives de tutorat par exemple, témoignent de lien avec les partenaires sportifs, de coopération avec les collectivités de proximité et d’implication des écoles de rattachement. Ils seront accompagnés par le service des sports de la Direction de la citoyenneté, de la vie associative et sportive.

À voir aussi