Protection de l'enfance

Enfance - FamilleSolidarité

La protection de l'enfance est une compétence obligatoire commune aux Départements, à l'Etat et à l'ensemble des intervenants publics et associatifs. Dès qu'une famille connaît des difficultés qui peuvent perturber l'équilibre d'un enfant, les travailleurs sociaux cherchent avec les parents à améliorer la situation. Des plans financiers, éducatifs ou psychologiques, un placement dans une famille d'accueil ou un établissement spécialisé peuvent être proposés.

Enfance en danger

Si une maltraitance est constatée ou si le doute est très fort, le Conseil départemental alerte le Procureur de la République qui saisit le Juge des enfants. Une mesure de protection peut alors être nécessaire en fonction de la gravité de la situation (négligences graves, violences physiques ou psychologiques, abus sexuels, troubles comportementaux du jeune...).
 

119

L'enfance en danger

Appel gratuit

Le foyer de l'enfance

L'enfant peut être placé dans l'un des huit foyers/internats ou chez l'une des trois cent familles d'accueil agréées, salariées du Conseil départemental ou encore chez un tiers digne de confiance. Si la situation est moins sérieuse, une aide éducative est proposée à la famille. Un projet éducatif est de toute façon établi pour l'enfant. Il est suivi par les travailleurs sociaux qui maintiennent des liens avec la famille.
 

L'accueil d'urgence

Lorsque la séparation avec sa famille est inévitable, les enfants peuvent être accueillis dans une autre famille, celle de l’assistant(e) familial(e). Ils/elles sont environ 145 en Lot-et-Garonne, employé(e)s à plein temps par le Conseil départemental, régulièrement formé(e)s pour offrir à ces enfants blessés les meilleures conditions leur permettant de reprendre pied, de retrouver des repères.
Le foyer départemental Balade accueille quant à lui en urgence tous les enfants mineurs pour quelques heures ou plusieurs mois. Ouvert 24 h/24, il s’efforce de redonner à ces enfants déboussolés une structure équilibrée. Ils peuvent ainsi faire une pause, se ressourcer, se restructurer le temps pour la famille de régler ses problèmes. Pour les adolescents, des plans d'insertion, des ateliers sont régulièrement organisés.
 

Livret d'accueil des assistants familiaux


L'accueil familial

L’assistant(e) familial(e) est la personne qui, moyennant rémunération, accueille habituellement et de façon permanente des mineurs et des jeunes majeurs de moins de 21 ans à son domicile. Son activité s’insère dans un dispositif de protection de l’enfance, médico-social ou thérapeutique.
Pour être assistant(e) familial(e), il y a nécessité d’obtenir un agrément, lequel est délivré par le Conseil départemental du lieu d’exercice. L’assistant(e) familial(e) constitue, avec l’ensemble des personnes résidant à son domicile, une famille d’accueil.
La spécificité et l’originalité de cette profession résident dans l’exercice d’une mission de service public au sein de son domicile personnel, avec tous les avantages et les contraintes qui en découlent.

 

Liste des établissements et services pour mineurs et jeunes majeurs


Les objectifs de l’accueil familial

Pour l’enfant accueilli :

  • un lieu de vie stable et une sécurité matérielle,
  • une sécurité et une chaleur affectives, avec de l’écoute,
  • un apprentissage de la vie en société au travers des difficultés vécues en famille et de la confrontation aux problèmes quotidiens,
  • une éducation favorisant le développement de ses capacités,
  • des activités variées, sportives, culturelles ou de loisirs.

Pour la famille de l'enfant :
Tous les agents participant aux missions d’accueil familial doivent respecter les droits des parents et ne pas se substituer à eux. Le travail élaboré avec les familles doit s’appuyer sur leurs compétences parentales et non sur leurs défaillances.

Pour les professionnels de l'accueil familial :
Reconnaître les assistants familiaux comme des professionnels de l’accueil familial et les intégrer dans les équipes enfance de la direction Enfance-Famille.

 

Le référentiel de l'assistant(e) familial(le) pour l'accueil d'enfants mineurs

Ce mode d’accueil doit offrir à l’enfant chaleur affective, soutien éducatif et sécurité. A ce titre, la famille d’accueil à une place privilégiée et participe pleinement aux missions de l’aide sociale à l’enfance.

Etre assistant familial, c’est une lourde responsabilité. Mais pour l’assistant familial et sa famille, ce sont des rencontres et des expériences enrichissantes. C’est un métier exercé en équipe avec des professionnels qualifiés (assistants sociaux, psychologues, responsables techniques et administratifs, …).