Conférence des territoires

Nouvelle impulsion en faveur de la démographie médicale.

A l’initiative de Sophie Borderie, la Conférence des territoires, qui rassemble autour du Conseil départemental les Etablissements publics de coopération intercommunale (EPCI), l’Association des Maires de Lot-et-Garonne et l’Association des communautés de communes rurales, s’est réunie ce mercredi 23 septembre à l’Hôtel du Département.
Comme elle s’y était engagée, la présidente avait notamment fait inscrire à l’ordre du jour de cette réunion le dossier de la démographie médicale.
 

Publié il y a 1 mois

Dernière mise à jour le 24 septembre 2020

Compétence régalienne de l’Etat, territorialisée par les agences régionales de santé (ARS), la démographie médicale est un enjeu national, qui touche particulièrement le secteur rural mais pas seulement, et ce depuis des années.

Alors qu’il ne disposait pas de compétence particulière en la matière, le Conseil départemental s’est impliqué très tôt dans ce dossier en créant, dès 2009, la Commission Départementale de Démographie Médicale (CODDEM), et en s’engageant dans un plan global de lutte contre la désertification médicale.
Plus de 2,8 millions d’euros ont ainsi été mobilisés globalement par le Conseil départemental pour favoriser l’implantation de médecins généralistes en Lot-et-Garonne, avec à la clé 22 Maisons de Santé Pluri-professionnelles (MSP) et une antenne créées, ainsi que 3 autres projets de MSP en cours d’instruction.

Le travail de la CODDEM a produit ses effets au cours des 10 dernières années, contribuant notamment à ralentir la chute annoncée du nombre de médecins sur tout le territoire.