Tribunes du 47 actus

Conseil départemental

Consultez le magazine 47 actus dédié à l'actualité de votre département en version pdf ou en version digitale sur : www.47actus.fr enrichie de contenus audio et vidéo.
 

Avril 2021

Groupe de la Majorité départementale

Le mois d’avril voit le Conseil départemental adopter son budget 2021. Pour la Majorité départementale, l’enjeu est double : il faut répondre à l’urgence induite par la crise sanitaire qui ne faiblit pas, et ses répercussions croissantes, tout en n’obérant pas notre capacité à se projeter au-delà, dans cette sortie de crise que chacun appelle de ses voeux. C’est le sens de la feuille de route qui a été proposée lors de la session consacrée aux orientations budgétaires, préfigurant le vote du budget.
De nombreux paramètres restent en suspens. Tout d’abord, l’impossibilité d’évaluer avec certitude la durée des mesures nécessaires pour atténuer les effets de la pandémie, dont le regain de contaminations laisse entrevoir des jours encore difficiles, sur le plan humain, sanitaire, économique et social.
Comme elle le fait depuis le début de la crise, la Majorité départementale veillera, dans le cadre de ses compétences, à ne laisser aucun Lot-et-Garonnais sur le bord du chemin. La mise en place d’un « vaccibus » permettant d’aller à la rencontre des personnes les plus éloignées d’un centre de vaccination est l’illustration de cette volonté forte. De même, l’application de la réforme fiscale qui transfère aux communes la taxe foncière sur les propriétés bâties pour la remplacer par une fraction de TVA, rend également difficile la construction du budget. En effet, les recettes issues de la TVA sont directement corrélées à la conjoncture économique : l’incertitude dans laquelle nous sommes actuellement plongés rend toute projection très délicate.
Enfin, les intempéries de l’hiver ont causé d’importants dégâts sur les infrastructures départementales, qui, pour notre collectivité, se chiffrent à 12 millions d’euros.
Pour autant, la Majorité départementale aborde ce temps budgétaire avec sérénité. D’abord parce que la situation financière du Département est saine, comme en attestent tous les ratios. Ensuite, parce que les Français, dans ce contexte de crise sanitaire, ont exprimé leur volonté d’un retour à l’essentiel, à un certain art de vivre et à plus de proximité. Un département comme le nôtre, qui allie avec harmonie ruralité et villes moyennes, riche de son patrimoine, de son histoire et de sa gastronomie a toutes les qualités pour tirer son épingle du jeu. L’heure des territoires ruraux est venue. Le travail engagé nous permet d’affirmer aujourd’hui que oui, nous sommes prêts à saisir cette opportunité !

Majorité départementale, Hôtel du Département
47922 Agen cedex 9 - 05 53 69 42 72
Contactez-nous

Groupe L’Avenir ensemble

Alors que la « drôle de guerre » sanitaire se poursuit cette dernière tribune d’expression démocratique nous donne l’occasion de faire un bilan de notre action. Notre groupe de la droite et du centre a été une opposition travailleuse et saine à la majorité socialiste départementale.
Constructifs quand les décisions allaient dans le bon sens, nous sommes restés intraitables lorsqu’il était question du coeur même de nos valeurs. Nous n’avons pas toujours été écoutés, parfois été ralliés, mais nous avons permis de faire bouger les lignes, comme avec notre proposition de cumul RSA/emploi saisonnier finalement reprise.
Aujourd’hui il est temps de proposer une alternative et de donner une nouvelle impulsion avec une nouvelle équipe à notre Département. Nous espérons des conditions suffisantes pour une campagne électorale saine, projet contre projet, pour respecter le temps de l’expression démocratique qui est l’oxygène indispensable de notre République. Nous présenterons quand ce moment sera venu nos candidats et nos propositions afin de tourner le Lot-et-Garonne résolument vers l’avenir.

Pierre Chollet, président du Groupe L’Avenir ensemble : 05 53 98 52 00
lavenirensemble.net
Contactez-nous

Groupe La dynamique citoyenne

C’est comme une étape de haute montagne. Après le plat, la montée. Nous sommes devant un nouveau pic. Un col hors catégorie. C’est le troisième que nous devons avaler, digérer, surmonter. Les jambes sont lourdes, le coeur gros, le moral en berne. On ne sait plus à quoi s’accrocher. A qui se plaindre. On en arrive juste à espérer quelques gouttes de vaccin dans le bidon. Mais la France est loin d’être le maillot jaune de l’approvisionnement. Hélas, c’est là qu’est l’os ! La matière première se fait rare. Il faut piquer en masse. Le dire fait rire, le faire fait taire ! Notre Président annonce des jours meilleurs pour la mi-mai.

On aimerait tellement le croire. Tellement…

Dis papa, c’est encore loin l’arrivée ? Tais-toi et pédale !

La dynamique citoyenne :
Nathalie Bricard et Christian Delbrel (LDC) - 06 45 74 46 14