Raccourcis:

Accueil > Nos missions > Réseaux et transport > La voie verte

  • Imprimer

La voie verte

La voie verte du canal de Garonne et le schéma départemental des aménagements cyclables

Préambule sur la voie verte du canal de Garonne

Le département de Lot et Garonne, résolument orienté vers le développement d’un tourisme vert respectueux de l’environnement et des paysages, favorise par son implication et ses impulsions la promotion des déplacements doux tels que la navigation fluviale et les véloroutes voies vertes.

En matière de loisir de proximité, la création de la voie verte le long du canal de Garonne, d’un linéaire de 87 Km, et inaugurée officiellement en juillet 2007, représente indéniablement aujourd’hui la colonne vertébrale de l’action départementale en faveur des déplacements doux non motorisés.

Ce projet a répondu pleinement aux attentes exprimées par les lot-et-garonnais. La fréquentation de cet ouvrage a atteint en 2009 plus de 73000 passages de vélo sur un point de comptage à l’Est d’Agen.

Cette infrastructure permet de cheminer à pied ou à vélo le plus souvent possible dans l’environnement naturel du canal de Garonne. La sécurisation et la propreté des lieux étant assurées dans le cadre d’un plan de gestion partagé avec Voies Navigables de France.

Satisfaite et consciente du succès remporté par la voie verte du canal de Garonne, l’Assemblée départementale a décidé poursuivre cet axe de développement stratégique par la définition d’un schéma directeur départemental des aménagements cyclables en cohérence avec le schéma touristique départemental.

L’ambition de ce schéma est de constituer un cadre au sein duquel s’inscrivent les actions du Département en matière d’aménagements cyclables.
      

Le schéma départemental des aménagements cyclables (Télécharger le plan)

Dans le cadre de la mise en oeuvre du schéma, l’objectif poursuivi est double :
    

  • s’appuyer sur la voie verte du canal et relier les principales agglomérations du département à cet équipement structurant (Marmande, Casteljaloux, Tonneins, Mézin, Nérac, Aiguillon, Port Sainte-Marie, Villeneuve-sur-Lot, Fumel,…).
  • Assurer une cohérence avec les schémas national et régional ainsi qu’avec les projets cyclables des départements voisins (notamment le Lot, la Gironde, le Tarn-et-Garonne, le Gers et les Landes).


Ainsi, à partir de ces objectifs, le schéma départemental est constitué de 8 itinéraires décrits ci-après :

1 – la voie verte du canal (équipement en service).
2 – le raccordement de Marmande et Casteljaloux à la voie verte du canal (sur une emprise ferroviaire).
3 – le cheminement dans la vallée du Lot, à partir de la voie verte du canal vers le département du Lot via Villeneuve-sur-Lot et Fumel.
4 – la liaison Port Sainte-Marie au département des Landes par Nérac et Mézin vers Gabarret (en partie sur une emprise ferroviaire).
5 – la liaison Nérac au département du Gers vers Condom (sur une emprise ferroviaire).
6 – la liaison Agen vers le département du Gers par Lectoure et Auch.
7 – la liaison entre Tonneins et la voie verte du canal
8 – la liaison Vallée du Lot – Vallée du Dropt vers Villeréal.

Au total, ces itinéraires représentent un linéaire de 316 Km dont 229 Km restent à aménager.

Au titre de ce schéma et depuis l’été 2009, deux liaisons nouvelles sont à l’étude, à savoir:

1 - La liaison Mézin – Saint Pé Saint Simon jusqu’au département des Landes (21 Km),
2 - La liaison Sainte Livrade – Castelmoron sur Lot (12 Km).

Afin d’obtenir une cohérence d’ensemble et une sécurisation des itinéraires créés, l’objectif d’aménagement du réseau cyclable départemental est de tendre vers la création de voies vertes (aménagement en site propre ou surlargeurs de chaussées sécurisées) au détriment des véloroutes moins sécurisantes.

Le traitement des itinéraires sera nécessairement progressif et fera l’objet d’une charte homogène de signalisation.

Egalement, pour chaque itinéraire créé, une réflexion sera menée pour proposer des services aux usagers (points d’arrêt aménagés avec points d’eau, tables, bancs…) répondant aux attentes des usagers et prenant en compte l’offre locale existante.

Enfin, s’appuyant sur l’expérience de la voie verte du canal, un niveau de service en matière d’entretien et d’exploitation devra être défini de façon homogène selon une logique d’itinéraire et à l’échelle départementale.

Le Département de Lot et Garonne, parallèlement aux projets structurants décrits ci-dessus, promeut également le développement d’actions destinées aux cyclotouristes par le jalonnement de circuits et favorise l’émergence de projets portés par les intercommunalités dès lors qu’ils sont en adéquation avec le schéma directeur.