Raccourcis:

Accueil > Nos missions > Réseaux et transport

  • Imprimer

Réseaux et transport

Brèves

Echarpes d'or 2017 de la prévention routière

1er prix pour le Département de Lot-et-Garonne[En savoir plus]

Une charte pour une route partagée entre tous les usagers

La charte des aménagements en agglomération a été...[En savoir plus]

Le développement durable appliqué aux routes et infrastructures de Lot-et-Garonne :

Désenclaver pour développer, créer ou maintenir des emplois, c’est l’objectif du Conseil départemental dans le domaine des infrastructures et réseaux de communication. Le Département conçoit et réalise de nouveaux projets pour permettre à chacun, quelque soit son moyen de locomotion, de se déplacer sans difficulté à travers le département et d’avoir accès à la téléphonie mobile et à l’Internet en haut débit afin d’être relié instantanément au monde entier.

Entretenir les infrastructures

Proche du croisement de deux axes autoroutiers majeurs, le Lot-et-Garonne bénéficie d’un maillage dense et d’infrastructures de qualité.
Désenclaver, moderniser et sécuriser, telles sont les principales missions du Conseil départemental sur un réseau de près de 3 000 km de routes départementales dont il a la gestion.

Au quotidien, plus de 160 agents renouvellent les couches de roulement des chaussées, entretiennent les ponts, nettoient les accotements, curent les fossés, fauchent les talus et assurent la visibilité dans les virages et les carrefours dangereux.

Par ailleurs, une vigilance 24 h sur 24 h permet de pouvoir intervenir rapidement en cas d’inondation, d’épisodes climatiques majeurs (tempête, canicule, grand froid…),  d’accidents de la circulation ou d’évènements perturbant la sécurité et la fluidité du trafic.

Pour concilier l’entretien des dépendances et le développement durable.

Engagé dans une démarche volontariste en matière développement durable, le Conseil départemental de Lot-et-garonne a inscrit dans son agenda21 interne (action 10) la gestion différenciée des dépendances routières.

Ainsi, les nouvelles pratiques de fauchage des bords de routes, plus respectueuses de l’environnement, permettent désormais de mieux associer sécurité, écologie et paysages.

Plus de renseignements sur les liens suivants :


Le développement du tourisme nécessite également l’entretien des rivières Lot et Baïse avec leurs 23 écluses et le chenal de passage en Garonne (5km). De Lustrac, à l’amont de Villeneuve-sur-Lot, jusqu’au Gers, 124 kilomètres de voies fluviales sont ainsi offerts aux plaisanciers.

87 kilomètres de voie verte le long du canal latéral à la Garonne et 80 km de pistes cyclables (véloroute) complètent ce réseau touristique.

 

 

Compagnie Aérocondor (Source:Aéroport d'Agen)

Désenclaver le territoire

Consacrant un tiers de son budget d’investissement aux infrastructures du département, le Conseil général participe activement à tous les grands projets de désenclavement et d’aménagement : gestion de l’aéroport d’Agen (trois allers-retours quotidiens entre Agen-Paris Orly), participation au débat sur la ligne ferroviaire à grande vitesse Bordeaux-Toulouse, déviations des villes, aménagement de la nationale 21, remise en navigation des rivières, voie verte, création de pistes cyclables…

 

Réseau internet (Source:S.S.-CG47)

Lot-et-Garonne, département innovant

A l’affût de toutes les évolutions, le Conseil général, soutenu par la Région, veille pour que le département ne reste pas à l’écart des nouvelles technologies, pour qu’une nouvelle fracture, numérique aujourd’hui, ne pénalise pas le Lot-et-Garonne.

Pas une profession qui n’ait besoin d’ordinateur, du réseau mondial Internet. Il est aujourd’hui accessible à tous par le téléphone, avec un ordinateur, un modem et un abonnement.