L’arbre dans le paysage rural : aide à la plantation de haies champêtre et à l’implantation d’arbres

Environnement

La présence de l’arbre dans les campagnes structure le paysage rural par sa présence en alignements, en sujet isolés autant qu’en bosquets. Les alignements en haies champêtres ou en éléments complantés sont des éléments incontournables de l’espace rural du Sud-Ouest. Une haie assure de nombreuses fonctions :

  • Elle peut constituer un brise-vent et limiter la diffusion aérienne des produits phytosanitaires.

  • La haie lutte contre l’érosion du sol et régule le régime des eaux en limitant le ruissellement et en favorisant l’infiltration de l’eau. Elle réduit ainsi l’impact des pollutions diffuses sur un bassin versant.

  • C’est également un réservoir de biodiversité et un corridor écologique qui peut être utile dans le cadre de la protection de culture.

  • La haie peut aussi devenir source de biomasse et procurer du bois-énergie (plaquettes) ou de la matière organique (bois raméal fragmenté).

  • L’alignement en parcelle complantée permet notamment d’augmenter le rendement des cultures, de protéger les animaux d'élevage, d’améliorer les sols et de limiter l'érosion mais également de limiter les intrants.

Préserver et développer durablement les haies sur le territoire.

Toutes les informations concernant la nature de l'aide et/ou le calcul du montant alloué sont décrites sur la fiche détaillée en téléchargement. - pdf (108ko)

Les exploitants agricoles installés à titre principal et à titre secondaire dont le siège social est situé en Lot-et-Garonne.

  • Pour un projet de haies champêtres, un minimum de 150 mètres linéaires de haie par opération est nécessaire (1 plant par mètre). La plantation visant le remaillage d’un linéaire existant est aussi possible, sousréserve de la plantation minimale de 150 plants sur un linéaire conséquent et continu.
  • Pour un projet d’alignement en parcelle  complantée,  une surface minimum concernée est de 1 ha et la surface unitaire des parcelles engagées d’au minimum 0,5 ha. La densité des arbres sera comprise entre 50 arbres et 200 arbres selon les objectifs recherchés.
  • Une liste des essences éligibles à la plantation a été établie par le Département et devra être respectée.