Projet de déviation Est de Marmande

Routes

Après 2 mois de concertation préalable fin 2020, l’heure est aujourd’hui à la restitution des échanges et ateliers préfigurant la phase d’enquête publique. Compte-tenu du contexte sanitaire, cette restitution a été proposée sous forme de visio-conférence.

Publié il y a 3 semaines

Réunion de restitution suite à la concertation sur la déviation Est de Marmande

Le lundi 8 février a eu lieu la restitution des résultats de la concertation sur la déviation Est de Marmande.

Prévue initialement en présentiel, cette restituion s'est faite sous forme de visio-conférence étant donné la situation sanitaire actuelle :



Calendrier du projet

Les objectifs du projet

L’aménagement de la déviation Est de Marmande doit assurer plusieurs fonctions essentielles pour le territoire :

  • Détourner le trafic de transit du centre de l’agglomération et accompagner la requalification des boulevards.
  • Décongestionner le réseau routier urbain.
  • Contribuer au développement économique de l’Est de l’agglomération.
  • Désenclaver le Tonneinquais et faciliter l’accès au réseau autoroutier.
  • Limiter les nuisances environnementales du trafic routier et améliorer la sécurité.
  • Prendre en compte et développer les liaisons douces.

 La genèse du projet :

Le projet de déviation Est de Marmande s’inscrit dans la continuité et la cohérence globale d’un aménagement qui a débuté il y a 20 ans. L’inscription d’un couloir dédié pour l’ouvrage dans le PLU de Marmande depuis 1998 témoigne de cette vision d’ensemble pour le territoire.

Les caractéristiques techniques

Le tracé de la déviation est inscrit au PLU de Marmande depuis 1998, à travers un emplacement réservé (couloir de passage). Situé à l’Est de l’agglomération marmandaise, la voie nouvelle se développera sur 2,8 km.

La déviation Est sera conçue dans la continuité des sections existantes de la déviation de Marmande, à l’Ouest et au Nord-Ouest. Il s’agira d’une route à 2x1 voie, dont la vitesse sera limitée à 80 km/h.
Aucun accès direct sur la déviation ne sera autorisé. Seule exception : la rue Hélène Boucher où des accès sont déjà existants pour rejoindre la zone commerciale.

L’étude de trafic :

Une étude de trafic a été lancée en 2019 avec pour objectifs de modéliser les conditions de circulation actuelles dans l’agglomération marmandaise et de quantifier l’impact de la création de la déviation Est sur ces conditions de circulation.
Les principales conclusions de l’étude ont prévu :

  • Un niveau de trafic prévisionnel de l’ordre de 7 500 véhicules/jour sur la nouvelle section de la déviation.
  • Un report très important du trafic dit de « transit » sur la nouvelle déviation et la déviation Nord-Ouest déjà en service.
  • Une très nette baisse du niveau de trafic dans le centre de Marmande, et en particulier sur les boulevards.

Les variantes étudiées :

3 secteurs font l’objet d’études :

Secteur 1 – Voie communale n°15 / Voie ferrée / Rue d’Escanteloup

La Voie communale n°15 ainsi que la rue d’Escanteloup seront rétablies.  
2 variantes sont envisagées pour le rétablissement de la rue d’Escanteloup :

  • la rue est rétablie sous le pont route de franchissement de la voie ferrée au même titre que la VC15 (variante 1),
  • la rue d’Escanteloup est rétablie par un ouvrage d’art dédié, sous la déviation, plus au nord (variante 2).

 Secteur 2 – Rue Jean Mermoz
La rue Jean Mermoz, axe important de déplacement pour l’Est de la ville de Marmande, sera maintenue avec une connexion directe surs la déviation grâce à un carrefour giratoire.

 Secteur 3 – Rue Antoine de Saint Exupéry et Rue Charles Gounod

  • La rue Antoine de Saint-Exupéry sera mise en impasse des deux côtés de la future déviation. Des aires de retournement pour les véhicules seront aménagées.
  • Pour le rétablissement de la voie Charles Gounod, 2 variantes sont possibles : au-dessus de la déviation (variante 1), par un giratoire connecté à la déviation (variante 2).  

Regarder la représentation vidéo du projet :

Les effets de l'aménagement

Milieu physique :

Des ouvrages d’assainissement spécifiques seront mis en place avec notamment la création de bassins de stockage des eaux de la déviation. Le recours à l’infiltration des eaux seront privilégiés. Le tracé du projet va par ailleurs franchir la zone inondable du ruisseau du Bouilhats. Une attention particulière sera portée au traitement de ce franchissement.

Environnement naturel :

Des études écologiques ont été initiées dès le printemps 2019 avec pour but de dresser un inventaire exhaustif du milieu naturel (faune, flore, zones humides…) dans la zone d’étude du projet.
Ces études ont permis d’identifier des enjeux liés à des espèces protégées. La suite des études permettra de caractériser les impacts du projet sur le milieu naturel et de proposer une stratégie de projet permettant d’appliquer les mesures ERC (Eviter, Réduire, Compenser).

Environnement humain :

Le projet de la déviation Est se développe à la frange urbanisée Est de la ville de Marmande. Une attention toute particulière est donc portée sur les effets de ce projet sur l’environnement humain., notamment sur le maintien des accès pour les riverains, l’intégration paysagère de l’ouvrage, les mesures de traitement des nuisances sonores, et les déplacements doux.

Les objectifs de la concertation :

La concertation mise en œuvre sur le projet de finalisation de la rocade Est de Marmande vise à :

  • Informer le plus largement possible tous ceux qui peuvent être concernés (usagers, riverains, élus, associations, acteurs économiques, organisations socioprofessionnelles…).
  • Permettre l’expression des avis et des propositions pour enrichir le projet.   

 Pour s’informer :

  • Le dossier de concertation - pdf (8mo): Il est également consultable en version imprimée dans les 3 principales communes concernées (Marmande, Virazeil, Saint-Pardoux-du-Breuil), au siège de Val de Garonne Agglomération et à l’hôtel du Département de Lot-et-Garonne.
  • Les panneaux d’exposition : projet de déviation - pdf (8mo) et la concertation préalable - pdf (2mo).

A l’issue de la concertation, un bilan sera établi avec l’ensemble des contributions recueillies et analysées. Le Département délibérera sur ce bilan de la concertation et arrêtera le choix des variantes et les éléments qui seront pris en considération pour enrichir le projet. Le bilan de la concertation et la délibération seront rendus publics sur le site internet du Département.
 
Les étapes avant le début des travaux :

  • Des études préalables à l’enquête publique notamment « l’étude d’impact ».
  • L’enquête publique sera la dernière étape de concertation. Elle est essentielle à l’obtention des autorisations administratives.

À voir aussi