La nuit blanche de la culture : 24h de culture non stop

Culture

La crise sanitaire a mis à mal toute l’activité culturelle du pays. Les contraintes toujours importantes rendent la reprise du secteur très difficile encore aujourd’hui. Premier partenaire des acteurs culturels locaux, le Conseil départemental a souhaité se mobiliser pour les soutenir, en les fédérant et en créant un espace de diffusion qui permette au public de venir à leur rencontre en toute sécurité.

Le concept d’un genre nouveau est né de la volonté de soutenir les acteurs culturels et du constat que les traditionnelles Nuits d’été, annulées cet été en raison de la crise sanitaire, ont manqué aux Lot-et-Garonnais… C’est pourquoi le Conseil départemental a décidé d’organiser une Nuit blanche de la culture.

Cet événement, temps fort de la rentrée 2020, proposera 24 heures de culture non-stop, du vendredi 25 septembre midi au samedi 26 septembre midi. A cette occasion, la totalité de l’Hôtel du Département sera investie par de nombreux artistes issus de diverses disciplines culturelles et artistiques (lecture, patrimoine et musées, arts visuels, arts vivants, archives, cinéma, enseignements artistiques, langues régionales…). Le temps d’une journée et d’une nuit, le parc arboré et la cour d’honneur de l’Hôtel du Département se transformeront en vitrine du monde culturel lot-et-garonnais.

« Un flashmob vocal est proposé le vendredi 25 septembre à 18h permettant de rassembler celles et ceux qui auront appris les deux chants vendéens et le chant occitan proposés sur Padlet.

La philosophie de la Nuit blanche de la culture repose essentiellement sur 4 axes :

  • Le travail collaboratif avec le monde culturel départemental, pour recréer du lien entre les différents acteurs, et retrouver ainsi une synergie que la crise sanitaire a mis à mal.
  • Un programme de qualité pour attirer un public nombreux et varié, de manière à ce que la culture reprenne ses droits malgré le contexte.
  • Un espace de réflexion sur la culture en Lot-et-Garonne, en direction des partenaires et relais qui contribuent à sa diffusion, notamment les élus locaux.
  • Une organisation sécurisée par le Conseil départemental, respectant toutes les consignes sanitaires du moment, pour que le public puisse profiter sereinement de l’événement.

À voir aussi