Raccourcis:

Accueil > Toutes les actualités > Actualité

  • Imprimer

A la une 23/02/2017

Lutte contre la désertification médicale

les efforts du Département salués par le Conseil national de l’Ordre des médecins.

Lutte contre la désertification médicale : les efforts du Département salués par le Conseil national de l’Ordre des médecins

Dans son dernier rapport, le Conseil national de l’Ordre des médecins souligne l’efficacité des initiatives Lot-et-garonnaises.

Dans un rapport intitulé « Améliorer l’offre de soins : initiatives réussies dans les territoires », le Conseil national de l’Ordre des médecins a souligné l’efficacité des initiatives Lot-et-garonnaises au travers de la commission départementale démographique médicale (CODDEM). Celle-ci associe les représentants du préfet, de l’ARS, du Conseil départemental de l’Ordre des médecins ainsi que l’assurance maladie et valide les projets de pôles ou maisons de santé de 15 zones établies.

Le Conseil national de L’Ordre des médecins cite l’exemple lot-et-garonnais au titre de son « inventaire » des « initiatives les plus originales et pertinentes, reproductibles et n’engendrant pas de coûts supplémentaires importants » :

« Dans le Lot-et-Garonne, une commission démographie médicale, la CODDEM, est mise en place. Des aides sont proposées à ceux des jeunes médecins qui souhaiteraient s’installer en Lot-et-Garonne (dans le domaine du logement et des frais de déplacement). Un réseau de santé pluriprofessionnel est pratiquement construit pour leur permettre d’accéder à une indispensable qualité d’exercice. Des réunions ont permis d’accueillir des étudiants en médecine au conseil départemental où les différents partenaires du CODEM ont pu présenter le territoire. Le nombre de maîtres de stage est en augmentation très encourageante. Un chef de clinique a été recruté dans un pôle de santé en Lot-et-Garonne et consacre donc la moitié de son temps à l’enseignement et à la formation en médecine générale. Ce chef de clinique avait fait son stage en Lot-et-Garonne et mis ainsi en évidence l’importance du lieu de stage et sa qualité dans le choix professionnel du médecin. La politique de ce département semble avoir apporté des résultats très satisfaisants, avec une augmentation importante du nombre d’installations. » (p.19)

Consultez le rapport du Conseil National de l’Ordre des Médecins