Raccourcis:

Accueil > Toutes les actualités > Actualité

  • Imprimer

CD47, Brèves suite (Accueil) 24/08/2015

Les sapeurs-pompiers en images

Le 122e Congrès des Sapeurs-pompiers de France a ouvert ses portes mercredi 23 septembre mettant Agen et le Lot-et-Garonne sous les projecteurs !

© Xavier Chambelland - Département 47

Quelque 40 000 visiteurs vont participer à ce grand rassemblement, rendant avant tout hommage à ces femmes et à ces hommes dont la devise « sauver ou périr » est loin de n’être qu’un symbole. Le congrès va rythmer la vie locale jusque dimanche, et générer plus de 2 M€ de retombées économiques.

Partenaire de cette manifestation, le Conseil départemental salue l’ensemble des professionnels et des bénévoles lot-et-garonnais qui travaillent d’arrache-pied pour faire de cet évènement un succès.

Visionner la vidéo « Le Lot-et-Garonne investit pour la sécurité des Lot-et-Garonnais »

- Diaporama : retour en images sur le congrès



Plan de rénovation des centres d’incendie et de secours rénovés

En 2014, les sapeurs-pompiers sont intervenus en moyenne dans notre département 63 fois par jour, 7jours/7, 24h/24. Début 2008, Pierre Camani, président du Conseil départemental, et Francis Daros, président du Service départemental d’incendie et de secours, ont constaté que certaines casernes lot-et-garonnaises souffraient d’un manque d’entretien et n’étaient plus adaptées aux évolutions du métier. Le Conseil départemental, premier financeur du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis), a pris ses responsabilités et décidé d’élaborer, grâce à un partenariat exemplaire avec les communes et intercommunalités, un ambitieux plan pluriannuel de construction et de modernisation des centres de secours. Une convention, la première en Aquitaine, a été signée à cet effet. Aujourd’hui, les progrès accomplis sont exceptionnels et unanimement reconnus.

Accidents de la route, incendies d’habitations ou industriels, lutte contre les pollutions, secours à la personne (75 % des sorties), les sapeurs-pompiers sont sur tous les fronts. Des interventions plus techniques, plus sensibles et plus nombreuses chaque année auxquelles ils répondent en 11 minutes en moyenne. Ce délai inclut la mobilisation des équipes qui rejoignent leur centre, leur équipement et leur transport jusqu’au lieu du sinistre. Chaque minute compte. Ainsi, les locaux doivent être pensés et conçus pour des départs efficaces et instantanés. Constatant la précarité et la vétusté de certains sites et faisant de la sécurité des populations une priorité, Pierre Camani et Francis Da Ros, président du Sdis, ont engagé un plan de rénovation de centres d’incendie et de secours, avec le soutien des communes et intercommunalités.

Objectifs : rénover ou reconstruire selon les besoins les centres de secours les plus vétustes parmi les 44 répartis sur tout le territoire. Financement : 1/3 Département, 1/3 Sdis et 1/3 communes et intercommunalités compétentes.

Ce partenariat est formalisé par une convention financière signée en Aquitaine en 2008 entre les deux parties.

La participation du Conseil départemental, sur la période 2008-2015, s’élève à 8 M€ pour un montant total de travaux de 24 M€. Grâce au soutien du Département et des collectivités en locales, en complément de l’investissement propre du SDIS, 13 centres ont été livrés et 3 centres sont en travaux.

Financement 2015 du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) : 15,18 M€

Répartis au sein de 44 centres de secours et d’incendie, les quelque 1 500 sapeurs-pompiers (dont 215 professionnels) sont le visage humain du service public de proximité.

Principal financeur du SDIS, le Conseil départemental révise chaque année sa contribution à cette structure, au vu de l’évolution des ressources et des charges prévisibles du service pour l’année à venir. Afin de figer la contribution du Département, une convention pluriannuelle est signée entre le Conseil départemental et le SDIS (durée de 3 ans).

Ainsi, le Département et le Sdis signent cette année la convention pour la période 2015-2017. Le Conseil départemental s’engage donc à financer le Sdis à hauteur de :

  • année 2015 : + 2% sur la base du contingent versé en 2014
  • année 2016 : +3,5 % sur la base du contingent versé en 2015
  • année 2017 : +2 % sur la base du contingent versé en 2016.

Ainsi, cette année, le Conseil général verse 15,18 M€ au SDIS afin que ce dernier puisse mener à bien ses missions, notamment le secours à la personne, la lutte contre les incendies. Cette participation traduit une double volonté : celle de mieux protéger nos concitoyens et de faire en sorte que le service public continue de vivre dans chaque territoire de Lot-et-Garonne.