Raccourcis:

Accueil > Nos missions > Action sociale > Personnes handicapées > Structures d'accueil

  • Imprimer

Structures d'accueil

Maison du handicap, prestation de compensation, maintien à domicile et foyers médicalisés, insertion sociale et professionnelle, maisons de retraite adaptées : le Conseil départemental s’efforce de répondre à tous les besoins des personnes handicapées.

Répertoire des établissements pour adultes handicapés

L'autonomie chez soi ou « comme à la maison »

Défavorisées à la naissance ou accidentées de la vie, les personnes handicapées ne doivent pas rester sur le bord du chemin. Et cela passe souvent par le maintien à domicile, avec ses repères, ses habitudes.

Services ménagers et repas à domicile sont les aides régulières apportées par le Département. Par ailleurs, une tierce personne compétente est souvent utile, surtout quand le handicap ne permet plus d’effectuer les actes de la vie courante. Le Conseil départemental verse alors une allocation compensatrice.

Pour ceux qui ne peuvent pas toujours rester chez eux, il existe des foyers spécialisés (le Foyer d’Olt à Villeneuve-sur-Lot, par exemple). Cofinancé par l’Etat et le Département, ce dernier accueille les résidents dans des pavillons pensés pour neuf personnes, en hébergement temporaire ou accueil de jour.

Insertion sociale et professionnelle

Foyers de vie, foyer d'accueil médicalisé, établissement et service d'aide par le travail (ESAT), services d’accompagnement à la vie sociale… le Conseil départemental aide toutes ces structures qui contribuent à l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées.

Une loi pour les personnes handicapées

La loi d'orientation sur le handicap (loi Montchamp) va améliorer sur le plan des ressources le quotidien des personnes handicapées mais aussi en instaurant une nouvelle aide destinée, et c’est la première fois, à compenser le handicap.

Elle crée un lieu d’accueil unique pour les handicapés et leurs familles, la Maison du handicap. Elle prévoit aussi une meilleure accessibilité de « tous à tout ». Elle est entrée en application le 1er janvier 2006.

Le pilotage de l’application de cette loi est confié aux Conseils départementaux.

ACCUEIL FAMILIAL POUR PERSONNES HANDICAPÉES


Téléchargez la liste des places actuellement disponibles en famille d'accueil


De quoi s’agit-il ?

Les personnes en situation de handicap peuvent bénéficier d’un hébergement familial au domicile de particuliers dont c’est le métier.
Ces professionnels appelés accueillants familiaux peuvent accueillir 1 à 3 personnes simultanément.

Ce type d’accueil s’adresse à des personnes qui ne peuvent pas ou plus vivre seules à leur domicile, en raison d’un handicap et dont l’accompagnement en famille plutôt qu’en établissement est souhaité.

Cependant les personnes handicapées n’ayant pu acquérir un minimum d’autonomie et dont l’état nécessite une surveillance médicale constante et des soins multiples ne relèvent pas, à priori, de ce dispositif.

La personne accueillie est intégrée, autant que possible, à la vie quotidienne de la famille.

Elle est accompagnée dans un projet individualisé pour

  • retrouver, préserver, développer son niveau d’autonomie, éventuellement être accompagnée à une réduction de son autonomie,
  • mener une vie quotidienne conforme à ses besoins, souhaits, goûts, habitudes de vie et pouvant être pris en compte dans un cadre familial,
  • maintenir et développer des activités, un réseau relationnel, des liens avec ses proches, voire un environnement familier.

L’accueillant familial s’engage globalement à garantir la sécurité, le bien-être physique et moral des personnes accueillies, par la qualité de sa présence, de ses attentions et activités.

L’accueillant et la personne accueillie ou son représentant ont l’obligation de conclure un contrat type qui les engage et fixe :

  • les conditions matérielles de l’accueil,
  • les conditions financières (services rendus, sujétions particulières, mise à disposition de locaux, entretien) : téléchargez les éléments composant la retribution de l'accueillant,
  • les obligations professionnelles d’accompagnement et de bientraitance de l’accueillant,
  • les devoirs mutuels de respect et courtoisie.

Les personnes accueillies, sous réserve de leurs ressources et de leurs handicaps, peuvent percevoir l’allocation logement et bénéficier de prestations ou allocations d’aide sociale spécifiques à leur situation.

Quelles garanties ?

Les accueillants familiaux sont agréés par le Président du Conseil départemental après avoir fait l’objet d’une évaluation.

Les services du Conseil départemental

  • exercent le suivi médico-social des personnes accueillies et le soutien professionnel des accueillants agréés,
  • organisent également les contrôles des accueillants et de leurs remplaçants,
  • peuvent intervenir pour toute médiation demandée par la personne accueillie, son représentant ou l’accueillant,
  • proposent des recours pour l’aide aux documents et démarches à fournir par les accueillants et les personnes accueillies.

Les accueillants familiaux sont enfin tenus de suivre des formations initiale et continue organisées par Le Conseil départemental.


Où se renseigner ?

Pour les personnes et familles intéressées auprès du :

  • POLE ACCUEIL FAMILIAL – DIRECTION DE L’AUTONOMIE
    Tel. : 05 53 69 45 85 OU 05.53.69.39.41
    - Agenais-Albret Tel. : 05 53 69 40 41
    - Marmandais-Tonneinquais Tel. : 05 53 84 17 50
    - Villeneuvois- Fumelois Tel. : 05 53 7120 61

 

  • et du CLIC Agenais-Albret Tel. : 05 53 47 47 10 et du CLIC  Moyenne Garonne (Tonneinquais-Marmandais) Tel. : 05 53 83 47 47
    CLIC Grand Villeneuvois (Villeneuvois Fumelois) Tel. : 05 53 75 20 20