Raccourcis:

Accueil > Nos missions > Action sociale > Personnes handicapées > PCH

  • Imprimer

PCH

Demande de Prestation de compensation ou de renouvellement d’Allocation compensatrice

Depuis le 1er janvier 2006, la prestation de compensation s’est substituée à l’allocation compensatrice pour tierce personne.
La prestation de compensation est ouverte aux personnes âgées de moins de 60 ans (limite d’âge portée à 75 ans, si le handicap répond aux critères prévus avant 60 ans) qui présentent des difficultés pour la réalisation d’activités liées à la vie quotidienne (exemples d’activités mobilité : marcher ; entretien personnel : se laver ; communication : parler ; relation avec autrui : s’orienter).
Les difficultés doivent être définitives ou d’une durée prévisible d’au moins un an.

Elle peut prendre en charge des aides humaines (auxiliaire de vie…), des aides techniques (fauteuil roulant, appareillages…), de l’aménagement de logement (accessibilité…),  de l’aménagement de véhicule (boîte de vitesse automatique…), des surcoûts liés au transport (transport adapté…), des frais spécifiques (protections absorbantes….) ou exceptionnels (réparation de fauteuil roulant…) et des aides animalières (chien d’assistance).

Une équipe pluridisciplinaire composée d’un médecin, assistante sociale, spécialiste de la déficience…apprécie les besoins de manière individualisée au regard du projet de vie exprimé par la personne et élabore un plan personnalisé de compensation adapté à chaque situation.

La décision est prise par la Commission des droits et de l’autonomie à laquelle peut participer le demandeur. La prestation est versée par le Conseil départemental.

Les titulaires de l’allocation compensatrice ont la possibilité à tout moment (en cours de droits ou lors du renouvellement) de solliciter une évaluation au titre de la prestation de compensation.