Raccourcis:

Accueil > Nos missions > Action sociale > A vos côtés à chaque étape de la vie

  • Imprimer

A vos côtés à chaque étape de la vie

Les solidarités humaines représentent à elles seules 60 % du budget total du Département, soit 245,6 millions d’euros, et en font ainsi la compétence principale de la collectivité. Tout confondu, 600 agents départementaux, répartis sur la totalité du territoire, sont affectés à ces missions de solidarité.

De la naissance au grand âge, le Conseil départemental accompagne les Lot-et-Garonnais et les aide à faire face aux aléas de la vie. Depuis 2015, conforté par la loi dans ce champ de compétences, le Département  redouble d’efforts pour apporter les réponses les plus adaptées à l’évolution de notre société et de nos modes de vie. Téléchargez le dossier

Solidarités

Texte alternatif

Les grands moyens pour les plus jeunes :

Action emblématique du Conseil départemental, 2 800 jeunes Lot-et-Garonnais sont vus chaque année au cours des bilans de santé assurés gratuitement par le Département dans les écoles maternelles. L’année dernière, grâce au bilan auditif et visuel pratiqué par la Protection Maternelle et Infantile (PMI),  318 enfants ont eu un trouble visuel détecté (12 % des enfants) et 118 un trouble auditif (4,5 % des enfants).

Le Département renforce constamment ses actions en matière de protection maternelle et infantile (PMI), pour offrir un accueil de qualité dans ses 26 lieux de consultation répartis sur le territoire. L’informatisation de l’ensemble des actes PMI entre 2016 et 2018 a largement contribué à moderniser ce service aux familles. Le réseau Périnat de Nouvelle-Aquitaine intégrant les 12 départements est enfin constitué et actif, il va permettre de soutenir le partenariat départemental autour de la périnatalité : maternité, PMI, exercice libéral, associations, équipes médico psycho sociales...

Par ailleurs, les actions d’accompagnement des jeunes parents et les interventions de prévention en direction des adolescents et des jeunes adultes sont également  développées à domicile et dans les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) de Villeneuve, Fumel, Marmande, Nérac et Agen.

En savoir plus

Séparation


Bien vieillir en Lot-et-Garonne :

Le Département participe au financement des aides à domicile qui interviennent auprès des personnes âgées, une action essentielle pour permettre à nos aînés de rester chez eux, en toute autonomie, le plus longtemps possible. Ces aides sont fondamentales au quotidien, pour le lien social, la poursuite d’une activité régulière, l’alimentation…

Au cours des deux dernières années, la collectivité a mis l’accent sur le maintien à domicile, une action facilitée par la Conférence des financeurs soutenue par la Caisse nationale pour la solidarité et l’autonomie.

On compte aujourd’hui plus de 30 porteurs de projets pour une quarantaine d’actions, orientées notamment sur la santé et le lien social, qui ont bénéficié à 3 800 personnes âgées depuis 2016.

Plus globalement, dans son étude de mai 2018, l’Observatoire national du domicile classe le Lot-et-Garonne à la 13e place des départements où il fait bon vieillir. Un excellent résultat dû en particulier aux efforts engagés par la collectivité pour, à la fois, améliorer les conditions d’accueil en établissements et développer fortement la prévention de la perte d’autonomie.

En savoir plus

Séparation (copie 1)


Accompagner les personnes en situation de handicap :

Chaque année en moyenne, 1 200 personnes bénéficient de la Prestation de compensation du handicap (PCH) et les quelque 800 aides départementales (soutien humain et technique, aménagement du logement ou du véhicule…) représentent 1 million d’euros.

Le Département accompagne les personnes en situation de handicap, au moyen de sa direction de l’autonomie et de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Cet accompagnement comprend l’évaluation du handicap et des besoins de compensation en fonction du projet de vie de chacun.

Fort d’un service désormais mieux identifié, le Département a enregistré depuis 2015 une augmentation significative des demandes pour le public adulte mais surtout pour les enfants (près de 50 % en plus).

2018 a vu la mise en place de « la réponse accompagnée pour tous », un nouveau dispositif d’accompagnement global de la personne.


En savoir plus

Séparation (copie 1)


L’innovation au service de l’emploi :

Le Département répond présent sur le front de l’insertion professionnelle, notamment de celles et ceux qui sont les plus éloignés de l’emploi. Il agit ainsi sur un des principaux freins du retour à l’emploi, la mobilité. La collectivité finance notamment Bougeons-nous 47, pour alléger le coût du permis de conduire dans le cadre d’un projet d’insertion global des bénéficiaires, ou encore Apreva, qui aide à la réparation et au prêt de véhicules pour les personnes qui doivent se rendre à un entretien d’embauche.

En matière de retour à l’emploi, le Département n’hésite pas à sortir des sentiers battus, considérant que la dure bataille de l’emploi ne se gagnera pas aujourd’hui avec les armes d’hier. En 2009 déjà, la collectivité s’est emparée des clauses d’insertion dans les marchés publics pour les généraliser le plus possible. Cela équivaut à 20 000 heures de travail chaque année.

La convention de partenariat signée en juin 2015 entre le Département et Pôle emploi procède de la même volonté, débouchant sur l’expérimentation réussie d’un accompagnement global des personnes les plus éloignées de l’emploi. 76 % des 500 bénéficiaires du dispositif ont été embauchées : le 2ème meilleur résultat de France !

Le Lot-et-Garonne innove encore avec la plateforme géolocalisée www.job47.fr mise en ligne en 2018.

Et parce que le Département est particulièrement attentif à l’insertion des jeunes, il continue de renforcer son partenariat avec la Chambre de métiers et de l’artisanat pour promouvoir l’apprentissage, notamment à travers le nouveau site www.territoires47.com.


En savoir plus

Séparation (copie 1)


La solidarité départementale en chiffres* :

  • 8 214 bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie.
  • 9 382 allocataires du RSA.
  • 1 200 bénéficiaires de la Prestation de compensation du handicap.
  • 2 800 enfants vus en bilan médical dans les écoles maternelles.
  • 2 017 mesures de protection au titre de l’Aide Sociale à l’Enfance.

*Mise à jour au 31/12/2017