Raccourcis:

Accueil > Grands projets > La Coddem

  • Imprimer

La Coddem

Réunion Coddem © Xavier Chambelland - CG47

La Commission départementale de la démographie médicale « Coddem » est issue d’une réflexion globale, menée conjointement par le Conseil départemental, la préfecture et la DDASS (ARS-DT47), face au constat de départ suivant :

  • La baisse de la démographie médicale notamment en médecins généralistes.
  • L’accès inégal à la santé sur certaines zones du territoire.
  • La remontée de projets de maisons de santé pluridisciplinaires non coordonnés entre eux :
    • la multiplication des demandes de subvention de maison de santé,
    • des initiatives disparates de toute origine pour pallier la baisse de la démographie médicale,
    • la circulation d’informations alarmistes non validées.
  • La nécessité de garantir à la population des soins de 1er recours.

Créée en 2009, la CODDEM constitue une instance partenariale de pilotage et de validation coprésidée par la Préfecture – le Conseil départemental puis l’ARS en 2010.
Elle est constituée de 30 membres répartis en 5 collèges qui ont présenté le 23 novembre 2009, un plan d’action départemental.

La Coddem, initialement à visée exclusivement médicale, s'ouvre depuis aux autres professions du sanitaires, du médico-social et du social.

La Fédération départementales des pôles de santé "47FPS" créée en août 2012  vient en complément de ce dispositif. Elle est membre de la Coddem.


Les deux axes de ce plan sont de :

Ce plan repose sur la définition de 15 aires de santé au plus près des besoins des populations, permettant un maillage territorial étroit entre professionnels de santé et élus réunis en association.

9 pôles de santé sont depuis le 1er octobre 2013 constitués sur 13 aires de santé, sachant qu'un des pôles de santé couvre en partie 3 aires de santé.
Organisés autour de leur  projet de santé, ils ont pour objectifs :

  • d’améliorer la qualité de prise en charge des patients (proximité, continuité et permanence des soins, coordination des prises en charge sanitaires et sociales, parcours du patient),
  • d’améliorer les conditions d’exercice des professionnels (mutualisation des moyens, coordination pluriprofessionnelle, développement de la télémédecine, travail en réseau et aménagement du territoire),
  • de participer à la formation de nouveaux médecins et professionnels de santé (accueil en stage, hébergement, aides départementales au logement et transport),
  • de concourir aux actions de prévention et d’éducation pour la santé (relais des campagnes de dépistage, actions de prévention et d’éducation).

A terme l’ouverture de 23 maisons de santé pluriprofessionnelles supports relais de ce dispositif est prévue en Lot-et-Garonne.